Les Perlas, Panama, 2ème épisode de notre confinement ( escale 84-2)

created by dji camera

 

Nous avons eu plus de chance que d’autres. La période de confinement dans l’archipel des Perlas aura été assez incroyable. Malgré nous, nous sommes devenus des Robinson-Crusoé.

Nous avons perfectionné nos techniques de pêche au harpon, de fabrication de pain, de préparation de feu sur la plage, de cuisson au feu de bois et même de projection de film sur la plage.

Nous avons pu visiter des îles désertes, profiter de superbes plages, remonter des rivières en annexe à la recherche d’eau douce. Et comme nous étions plusieurs bateaux ensemble, ce fût de beaux moments partagés.

Malgré tout, nous étions toujours à l’écoute des nouvelles de la Polynésie, des bateaux en route sur le Pacifique ou déjà arrivé. Notre envie de tenter la Grande Aventure grandissait et nous préparons Kermotu en vue du départ.

On vous embrasse.

Confinement à Las Perlas, Panama, Avril 2020 (escale 84)

IMG_2384

 

A l’arrivée dans le Pacifique, nous apprenons que toutes les frontières sont fermées.  La Polynésie n’accepte plus les nouveaux bateaux.

Le coup est rude.

Comme nous avons fait notre clearance de sortie du territoire Panaméen, nous ne pouvons plus rester ni débarquer à Panamacity pour faire l’approvisionnement.

Heureusement, l’archipel des Perlas, sur la route,  à 40 miles nautiques soit 80 kms du Panama nous permet de poser l’ancre et d’attendre sur place la suite des évènements.

Nous y retrouvons les bateaux qui ont passé le canal quelques jours avant nous et là, commencent les grands débats : Que faire ? Partir malgré tout et avec les 4 semaines pour atteindre la Polynésie,  c’est peut-être jouable…..  Ou bien attendre sur place, sagement, que le virus disparaisse et que les frontières réouvrent. Ce sera notre choix car l’accueil attendu  après une navigation si longue est important, et se faire refouler de  Polynésie ne nous tentait pas.

Las Perlas est un petit archipel où les bateaux s’arrêtent une nuit ou deux avant de prendre leur élan pour le grand bain. C’était notre programme avant toute cette affaire incroyable. Nous décidons donc de rester là et de visiter l’archipel. Le Panama laisse le droit de naviguer à condition de ne pas  mettre pied à terre. Notre chance est que les habitants des Perlas se sont regroupés sur 5 îles et que toutes les autres sont complètement désertes.

Nous devenons des Robinson Crusoé et découvrons avec bonheur ce nouveau petit paradis. Finalement, un confinement plutôt bien sympatique !

On vous embrasse.