Maupiti, une île à part (escale 107)

Nous continuons notre navigation vers l’île la plus à l’Ouest de l’Archipel des îles de la société : Maupiti.

315km au nord-ouest de Tahiti, Maupiti est connue des navigateurs, pour sa passe d’entrée qui est longue et étroite. En cas de houle, l’entrée peut être très périlleuse voir très dangereuse et même interdite!

Les conditions météorologiques et surtout la hauteur de la houle, qui ne doit pas être supérieure à 1m50, doivent impérativement être respectés. C’est un lagon qui se mérite!

Nous avons donc choisi notre jour pour y arriver. Malgré cela, nous avons été très impressionnés avant de nous positionner face à la passe. Comme elle se trouve au sud du lagon et que nous la découvrons au dernier moment, les déferlantes qui longent le reef, ont failli nous décourager. C’est au dernier moment, quand on est bien dans l’alignement des bouées de chenal qu’on a entraperçu la possibilité de tenter notre chance.

Philippe, toujours bien maître de son navire, a réalisé une superbe performance. En quelques minutes, les vagues se calment et nous découvrons ce superbe lagon aux couleurs translucides.

Nous ne sommes restés que trois petits jours, trop courts pour bien découvrir cette jolie île. mais nous avons eu le temps de faire le tour (12km2) en vélo, de grimper en haut du sommet, le mont Teurafaatiu (372m) et de participer au four Tahitien organisé par les locaux pour récolter des fonds pour participer au Heiva de Tahiti.

Nous sommes repartis bien trop vite, confinement oblige … mais que de merveilleux souvenirs!

On vous embrasse.

Tahaa, l’île Vanille (escale 106)

Kermotu a élu domicile à Tahaa, l’île vanille dans l’Archipel de la Société. Nous sommes à 220kms à l’Ouest de Tahiti.

Tahaa est une île toute ronde avec des baies très profondes et des sommets (598m) recouverts d’une belle végétation luxuriante. Son lagon est commun avec l’île de Raiatea. Ce qui donne un beau terrain de jeu pour les voiliers.

Nous retrouvons d’ailleurs une grande population de touristes. Ces îles sont le paradis des hôtels de luxes et des compagnies de Charters. L’ambiance est très différente de celle des Tuamotu mais Tahaa n’ayant pas d’aéroport, est encore un peu préservée. Les jonctions avec Raiatea se font en bateau-taxi. Il y a une quinzaine d’année, un relais-château s’est installé sur un motu avec 60 bungalows et paillotes sur la plage. Le motu est juste à côté du jardin de corail très réputé pour sa faune et sa flore.

Un petit chemin permet de remonter jusqu’au Reef puis on se met à l’eau dans le Hoa, Il n’y a plus qu’à admirer les coraux tout en se laissant porter par le courant. C’est un vrai émerveillement pour les yeux : des coraux aux formes et couleurs si variés et plein de poissons qui ne sont plus trop timides tellement ils voient passer de monde.

Nous y avons embarqué nos visiteurs du moment Laurent et Erika et Vincent et Séréna.

La visite de l’île se poursuit par la visite des vanilleraies et des fermes perlières. les deux spécialités de Tahaa. La vanille est partout et représente environ 80% de la vanille vendue à Tahiti. Les fermes perlières produisent surtout pour vendre à leurs visiteurs.

Quelques pensions de famille à terre et deux motus transformés en petits hôtels de charme complètent la proposition de logement. Les prix assez prohibitifs et l’éloignement fait que Tahaa est restée assez authentique. On s’offrira quand même un déjeuner à la Pirogue Api sur le petit motu Moute pour fêter dignement nos 30 ans de mariage.

Mais notre coup de cœur ici est cette facilité d’ancrage tout autour de l’île. Le lagon est formé d’une énorme bande de sable devant les jolis motus. Les couleurs se révèlent alors sous le soleil et le spectacle est là, sous les quillons de Kermotu. Nous ancrons dans 2 ou 3 mètres d’eau sur du sable. Que du bonheur!

On vous embrasse