Notre Rdv en terre inconnue : Samana (escale 69)

WP

 

Et voilà, on arrive à la dernière étape de notre séjour aux Bahamas. La saison cyclonique arrive et il est hors de question de rester ici et de prendre des risques. Nous entamons la « transhumance » vers le sud. En saut de puces, d’îles en îles, nous espérons arriver sur Puerto Rico pour tracer ensuite vers Bonaire et Curaçao, les îles néerlandaises au nord du Vénézuela.

Nous décidons de rejoindre l’océan au niveau du Cut de Farmer et là, on retrouve le chahut des grosses vagues contre Kermotu, il faut se réhabituer à lutter contre le mal de mer. Nous ferons escale à Long island, Crooked island et Samana island. Sur cette petite île, que l’on nous avait recommandés pour la pêche de langoustes, nous allons vivre un temps Fort inimaginable, mais qui représente l’Essence même de ce voyage.

Grace et Grégory, un couple incroyable, qui vivent presque seuls sur ce petit bout d’île, sans eau courante, sans aucun confort. ravitaillés seulement toutes les 6 semaines. Ils travaillent à la récolte d’une écorce d’arbuste qu’ils sèchent et accumulent dans de gros sacs, envoyés en France, entre autres, pour la fabrication de fourrages.

Découverte de leur île et de leur vie simple, nous avons passé deux jours inoubliables qui resteront gravés dans nos mémoires et dans nos coeurs.

On vous embrasse.

 

 

Un commentaire sur “Notre Rdv en terre inconnue : Samana (escale 69)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s