Tortola and Co… (escale 24)

IMG_5887

 

Après la découverte d’Anégada et de Jost Van Dyke, il restait encore beaucoup à faire. Ce fût donc la grande Tortola.  C’est l’île centrale de l’archipel, la plus grande et la plus active. Sa côte très découpée, offre de multiples mouillages. Après un saut dans la ville principale, Road Harbour pour remplir le frigo…et une belle navigation pour contourner l’île,  nous avons élu domicile sur la côte ouest, à Belmont Bay. Nous y étions les seuls et, on a vite compris pourquoi quand la houle, haute et régulière nous a « bercés » toute la nuit. Le lendemain, deux baies plus loin, nous étions au calme à Cane Garden Bay et bien placés pour faire une belle randonnée. Dominant toute la partie sud de l’île, le Mount-Sage est un parc national où subsiste un peu de l’ancienne forêt humide. Nous avons grimpé a son sommet :  540 m. Hélàs comme partout ailleurs, Irma, Maria et José sont passés par là.  Les chemins ont quand même été dégagés, la nature est tenace mais on devine que cela prendra des années pour retrouver la luxuriance qui existait.

L’envie nous a pris de chercher un coin plus sauvage et on a été gâté car Tortola est entourée d’îles inhabitées si ce n’est une ou deux maisons et un hôtel deci-delà.

C’est à PETER Island, au sud de Tortola, que nous avons découvert notre petite baie « secrète » : Little Harbour, un petit joyau de tranquilité, l’eau transparente, une petite plage et une énorme maison abandonnée suite à un cyclone. On est même restés 2 nuits, tellement on s’y plaisait. Drony, rebaptisé : Air-Kermotu a pu prendre du service. Notre voisin Espagnol vendait son bateau et il a pu récupérer de belles images !

Une grande navigation pour contourner toute l’île de Tortola, nous a amené au nord, à  GUANA Island, qui tire son nom  d’un rocher en forme de tête d’Iguane ! (on l’a cherché mais pas trouvé…) C’est une île privée, avec un complexe hôtelier en reconstruction. La longue plage blanche est magnifique et nous avons jeté l’ancre devant Monkey Point où les rochers forment un excellent sîte de snorkelling.

Ce sera nos derniers pas aux BVI avant de laisser repartir nos derniers équipiers et continuer la route à deux…

Nous avons énormément aimé naviguer dans cet archipel qui ne ressemble à aucun autre que nous connaissons. Le nombre d’ïles et leur disposition, la multitude d’ancrage possible, la variété des sites et leur proximité, la sécurité que l’on ressent partout et surtout le fait que l’on soit hors de la saison classique des touristes ! On a pu profiter de chaque endroit visité. On comprend tout à fait que par sa géographie, cet archipel formait un repaire de choix pour les flibustiers qui pouvaient apparaitre et disparaitre très facilement. Nous avons d’ailleurs essayé de retrouver le trésor dans les grottes de NORMAN Island (qui serait à l’origine du livre « l’île au trésor » ) mais non, il faudra revenir…

On vous embrasse.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s